Point Rencontre de Bordeaux

Historique

Dans les années 80 comme aujourd’hui, les juges de la Famille faisaient le constat que leurs décisions n’étaient pas toujours appliquées ou donneraient lieu à des conflits et que de nombreux enfants n’avaient plus accès à l’un de leurs parents après la séparation.

Créé en 1986, le POINT RENCONTRE de Bordeaux fut, en France, le premier espace d’accueil de Droits de Visite conflictuels.

Ce premier POINT RENCONTRE de Bordeaux est, lui-même, né de rencontres :
Rencontres entre des professionnels concernés par le problème et, grâce à ces moments d’échange et de réflexion, rencontre entre une expérience de terrain et une idée novatrice : l’un accompagnant des droits de visite de parents en conflit dans des lieux inappropriés (trottoir de l’école, jardin public, hall de gare) et l’autre proposant de créer un lieu spécifique pour les accueillir.

Le POINT RENCONTRE de Bordeaux a démarré au sein de l’Association Française des Centres de Consultations Conjugales et grâce au soutien financier de la C.A.F. de la Gironde. Quelques années plus tard, il bénéficiait d’un pluri-financement et se constituait en association indépendante.

Très rapidement, de nombreux lieux d’accueil de ce type se sont ouverts en France, certains sous l’égide de l’AFCCC et ensuite beaucoup d’autres de leur propre initiative.

L’ampleur de ce développement prouve bien que la solution apportée répondait à un besoin de notre société en pleine mutation familiale.

Au début des années 90 s’est constitué un réseau fortement soutenu par la Fondation de France, réseau qui devint en 1994 la Fédération des Espaces Rencontre. Elle est devenue un interlocuteur reconnu des ministères et des administrations. Elle a participé à l’élaboration des décrets qui devraient, à terme, pérenniser le financement des Espaces Rencontre dans tous les départements.

La qualité du travail des Espaces Rencontre est garantie par le code de déontologie conçu par la Fédération ainsi que par des sessions de formation continue, des colloques de réflexion et d’échanges entre les diverses expériences.

A ce jour, 140 lieux d’accueil existent en France.

Depuis longtemps, beaucoup de praticiens portaient sûrement ce souci de la souffrance de parents et d’enfants pris dans les conflits des séparations. Le POINT RENCONTRE de Bordeaux a su inventer un lieu et surtout une équipe riche de sa diversité professionnelle et de sa capacité d’autogestion. Sa cohésion repose sur le respect réciproque de chacun des intervenants et sur la liberté de circulation de la parole. Cette confiance mutuelle et cette convivialité sont la source même de la qualité de l’accueil proposé.